La plupart des traders débutants commettent des erreurs lorsque ceux-ci commencent à exercer une activité de trading. Cela est dû au fait qu’ils ne connaissent pas encore les rouages de l’activité. Dans cette rubrique, vous allez recevoir quelques conseils, qui vous permettront de trader en toute sécurité.

Sachez partager les déficits

Lorsque nous entreprenons des activités relatives à la bourse ou d’autres marchés financiers, nous espérons recevoir immédiatement des gains. Cependant, avant d’arriver à ce stade, il faut également savoir perdre. Pour assurer la protection de votre capital, vous devez user de ce que nous appelions le « stop loss ». Ce terme se traduit en « couper les pertes » en français.

Voici quelques conseils précieux pour user d’un stop loss. Le premier conseil consiste au fait de ne pas prendre une position sans qu’un ordre “stop loss” fût émis. Ce conseil tient toujours même si vous vous trouvez devant votre petit écran et que vous ayez un œil sur les cours.

Le deuxième conseil concerne la validation de votre ordre. Cette action ne doit pas se faire avant que vous n’ayez procédé à la mise en place de votre stop loss.

Beaucoup de traders commettent le plus souvent des erreurs en accumulant des positions perdantes, et ce sans les couper.

Avec aryatrading, vous pourrez savoir à quel moment faut-il procéder au stop loss.

Soyez une personne qui sache garder son sang froid

Si vous voulez avoir de bons résultats, et ce quel que soit le domaine d’activité dans lequel vous vous lancez, vous devez être patient. En effet, la patience est une qualité dont tous les investisseurs doivent avoir. En ayant cette qualité, vous pouvez saisir toutes les bonnes opportunités qui s’offrent sur le marché du trading. Vous n’aurez pas également du mal à patienter jusqu’à ce que toutes les conditions, pour qu’un marché se réalise selon une stratégie appliquée, soient réunies.

Un trader qui sait garder son sang froid ne se laisse pas submerger par les émotions. Il n’est jamais stressé. Pour ce qui est des émotions, un bon trader sait les gérer. Ce n’est pas étonnant s’il rencontre la plupart du temps du succès.

Disons‑le tout de suite, les processus de recrutement des traders sont très concurrentiels. Les banques françaises sont les plus pointilleuses sur les diplômes et certaines beaucoup plus que d’autres. Mais les plus grandes banques du monde sont toutes anglo-saxonnes (américaines ou anglaises). Et là, la question des diplômes se pose moins, même si c’est parfois le cas (en particulier là où il y a des « nids » de français issus des grandes écoles, ce qui arrive régulièrement, les compétences mathématiques des français étant appréciées). Difficile de se prononcer lorsqu’on n’est pas DRH mais ne pas être passé par une classe préparatoire ni par Dauphine est sans conteste une barrière. La norme est un diplôme de grande école d’ingénieur (X, Centrale, Mines-Ponts, Télécom, Sup’Aéro, ENSAE etc.) doublé d’un troisième cycle financier ou stochastique.

Si vous voulez être un bon trader, ne doutez jamais de votre jugement. Avant de prendre une position sur le marché, réfléchissez bien et faites une analyse de celui-ci. Ne vous contentez pas de lire les rapports émis par les professionnels. Il en va de même en ce qui concerne les analyses du marché.

 

Catégories : Finances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec la participation de: efficientcall.fr