Nous ne pouvons pas empêcher l’apparition des situations angoissantes. Par contre, nous pouvons faire en sorte qu’elle ne nous gagne pas. Pour cela, il existe des méthodes naturelles et faciles à appliquer chez vous. Ce sont des séries d’exercices qui sont assez différentes, mais ayant un seul et même objectif. Quel que soit le type d’angoisse que vous avez, chaque méthode est là pour vous aider à aller mieux.

La respiration abdominale pour calmer une angoisse

Loris Vitry est un coach spécialisé dans les pratiques respiratoires qui visent à aider les gens à faire face à leur angoisse. La respiration abdominale est un exercice qui consiste à inspirer l’air et à l’expirer profondément. Seulement, il y a quelques techniques à appliquer pour qu’elle puisse apporter son fruit.

Lorsque vous respirez, il faut inspirer l’air par le nez. Puis, en même temps vous devez décontracter le ventre ou le gonfler. Ainsi, vous pouvez accumuler un maximum d’air à l’intérieur de votre poumon. Ensuite, maintenez votre respiration pendant quelques secondes. Enfin, expirez l’air contenu dans votre poumon à travers la bouche tout en contractant le ventre.

stress

Si vous souhaitez en tirer profit, il faut reprendre cet exercice au moins 3 fois par jour. Cela vous aide à avoir une attitude apaisée. Vous bénéficiez aussi d’une tension stable et d’une respiration correcte. Lorsque le corps va bien, l’esprit en tire beaucoup d’avantages.

La respiration intermittente

C’est une technique respiratoire qui vise à augmenter l’énergie présente dans le corps d’une personne. Elle est facile à faire. Pourtant ses avantages sont nombreux.

Il vous suffit de retenir votre respiration durant 5 secondes tout au plus. Elle ne consiste pas à faire une respiration concentrée comme la respiration diaphragmatique. Vous respirez normalement comme à votre habitude. Sauf qu’il vous faut faire une pause de temps à autre en cours de route.

Le but de cette méthode est d’augmenter davantage l’absorption de l’oxygène par les cellules corporelles. Lorsqu’il y a plus d’oxygène dans le corps, il y a plus d’énergie. Lorsque vous avez beaucoup d’énergie à revendre vous êtes difficilement sujet à des crises d’angoisses.

La respiration intermittente consiste à respirer normalement, mais en s’arrêtant brièvement de temps à autre afin de faire baisser le taux de dioxyde de Carbonne dans le corps. Lorsqu’il est présent en taux considérable dans le sang, il empêche les molécules d’oxygène de circuler en grand nombre. Ce qui signifie que le corps est privé de l’air nécessaire pour bien fonctionner. La respiration intermittente vise à inverser la situation afin de vous faire du bien sur tous les plans.

Attention, la respiration superficielle est mauvaise pour la santé

Vous effectuez une respiration superficielle lorsque vous respirez rapidement. C’est-à-dire que vous enchainez rapidement l’alternance entre inspiration et expiration. Ce qui a pour résultat de provoquer une hyperventilation. Le diaphragme se met à dérégler, car il ne peut pas fonctionner correctement lorsque vous faites de l’hyperventilation.

Bien que vous inspiriez de l’air, la méthode est fausse. Quand vous ne prenez pas le temps de bien inspirer, vous n’accumulez pas le taux nécessaire en oxygène pour faire fonctionner correctement votre organisme tout entier. C’est pour cette raison qu’il est important de respirer calmement.

Catégories : Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec la participation de: efficientcall.fr