Un voyage au Cambodge est une occasion parfaite pour faire la découverte de la culture khmère. Celle-ci demeure une profonde source de fierté pour les Cambodgiens. De plus, depuis 1979, le gouvernement a mis en œuvre des programmes visant à réveiller l’art sous toutes ses formes en accordant des aides financières permettant de restaurer des monuments, des temples et des pagodes. Des écoules des Beaux-Arts ont aussi ouvert leurs portes à Phnom Penh afin de redonner vie à la culture khmère.

Ce qu’on doit savoir

La culture Khmère est particulièrement reliée à la religion notamment le bouddhisme Theravada. Comme 95% des Cambodgiens pratiquent cette religion, ils ont donc un respect particulier vis-à-vis des différents éléments constituant la culture Khmère. Celle-ci est principalement basée sur le respect et  la paix. Quelques informations concernant la culture Khmère sont à connaitre avant de faire un voyage Cambodge.

Les touristes doivent cependant savoir, qu’au Cambodge, il y a quelques us de base qu’il faut apprendre avant d’y aller. Le Sompiah ou l’accueil Khmer en est un. Il s’agit d’une façon de dire bonjour en khmer. Pour faire ce salut traditionnel, il faut s’incliner du buste et joindre les deux mains face à la poitrine, doigts pointés vers le haut. Il est nécessaire de noter que les bonjours avec des bisous ne sont pas les bienvenus chez les Khmers. Dans la plupart des cas, les Cambodgiens ne se touchent pas.

La manière de s’habiller

Les Khmers sont modestes et pudiques. Ils portent généralement des vêtements simples de manière conservatrice. Ils évitent les habits révélateurs. Les plus traditionnels des Cambodgiens ne portent donc pas de short ou de jupe courte. D’ailleurs, dans certains endroits, ces vêtements sont catégoriquement interdits ou mal vus. C’est le cas du  Palais Royal. Lors d’une visite dans ce monument historique, la règle exige des tenues descentes. Tous les vêtements qui laissent les épaules dénudés et les jambes sont prohibés. L’entrée sur le site se voit alors refusé.

Lors des visites de certains temples et lieux de culte, il faut aussi porter des tenues qui couvrent tout le corps par respect pour les moines et les gens qui se trouvent sur les lieux.

Les festivités khmères

La culture khmère est aussi marquée par ses différentes festivités. Toute l’année, il y a plusieurs fêtes dans ce pays. L’idéal est donc de bien choisir la date pour le voyage au Cambodge et de la faire coïncider avec la festivité que l’on souhaite voir.

La plus importante d’entre elles est le nouvel an khmer ou Chaul Chnam Khmer. Il est célébré à la mi-avril. La cérémonie dure trois jours. Elle est marquée par les offrandes aux vat, le grand ménage chez tous les Cambodgiens, les échanges de cadeaux et l’organisation de grands festins.

Au mois de septembre, les gens célèbrent la fête des Morts ou P’chum Ben. Il s’agit d’une célébration comparable à la Toussaint pour les chrétiens. Pour rendre hommage aux ancêtres, des offrandes sont apportés aux vat. Elles sont constituées d’encens, de cierges, de fleurs et d’argent. Certaines personnes apportent aussi des boissons et des nourritures qui sont remises entre les mains des moines. Tous les bouddhistes doivent faire une visite des sept temples et se donner rendez-vous dans le village de Vihear Sour. Celui-ci se trouve dans la province de Kandal. C’est là que l’on organise les courses de buffles et les différentes compétitions de lutte Khmère.

Toutes ces fêtes sont des occasions pour se retrouver pour les Cambodgiens et Cambodgiennes qui partent loin de leurs villages pour travailler ou pour étudier. Ils rejoignent leurs familles pour les célébrations.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec la participation de: efficientcall.fr