Est-ce possible d’aller à la plage avec ses règles, est-ce recommandé ou est-ce une mauvaise idée ? L’impératif n’est qu’un : se sentir à l’aise, au-delà de tout cliché possible
Toute une année à attendre l’été tant attendu pour enfin aller à la mer, prendre de longs bains, exhiber un grand nombre de maillots de bain colorés et absolument fashion et puis… ponctuel comme une mauvaise facture, les règles arrivent pour mettre la main à la pâte ce.

Le scénario est bien connu : un sac de combat rempli de coupe menstruelle , des serviettes hygiéniques internes ou externes, des lingettes humides pour un nettoyage rapide, du gel désinfectant pour « travailler » avec des mains toujours propres et un change pour toute urgence. Et puis la complication du sable qui semble glisser de partout.

Enfin, pour couronner le tout, les mauvais clichés qui ont la peau dure : se baigner avec les menstruations les bloquerait, attirerait les requins, pourrait nous gêner car du sang pourrait sortir, les bains de soleil augmenteraient le débit et se changer sur la plage serait très compliqué. Combien est-ce vrai ? N’importe quoi. C’est pourquoi aller à la plage même avec vos règles .

Comment organiser au mieux une journée à la plage avec les menstruations

Avoir ses règles au bord de la mer n’est certainement pas le meilleur des plaisirs, mais ce n’est pas un problème qui empêche la vie à la plage. On peut se sentir gonflé, endolori, toujours anxieux que le tampon sorte du maillot ou que le sable aille là où il ne devrait pas, mais en réalité on peut beaucoup se rassurer en organisant au mieux la journée à la plage .

La première chose à faire est de rechercher des établissements organisés qui disposent de salles de bains et de douches à disposition pour se changer et se rafraîchir rapidement. Au cas où les douches manquent, une astuce consiste à toujours avoir un paquet de lingettes humides biodégradables dans votre sac.

Alternativement, une bouteille d’eau est également utile : en plus de toujours rester hydraté, un détail fondamental, elle sert également pour un nettoyage d’urgence rapide du vol. Il est indispensable d’avoir toujours une monnaie de côté : quelques coussinets internes ou externes de rechange et un slip à la fois en coton et en costume pour se changer rapidement en cas de taches et de fuites.

Une plage organisée est préférable car elle a toujours des parasols à disposition, des alliés très importants pour trouver de l’ombre et éviter les chutes de pression typiques des menstruations.

A la mer avec les menstruations : tampons, tampons ou cups ?

Lors de la composition du sac d’échange, la question fatidique se pose : pour aller à la plage avec ses règles , les tampons, les tampons ou les cups sont-ils mieux ? Nous choisissons toujours ce qui nous fait nous sentir le plus à l’aise et le trouvons facile à gérer.

L’ absorbant externe est peut-être moins pratique car il peut dépasser du maillot de bain, la face adhésive recueille le sable, génère une sensation de chaleur, est très collante sur la peau et empêche une belle baignade en mer sans soucis. Autant de désagréments que le tampon résout très bien : il sort à peine des costumes les plus étriqués, il ne colle pas et ne génère pas de chaleur, il ne recueille pas le sable et nous permet de nous mouiller quand nous le voulons.

Bien sûr, il doit être changé souvent, vous devez donc avoir tout ce dont vous avez besoin pour faire plus que quelques tours dans la salle de bain – au moins toutes les quatre heures, juste pour être en sécurité. La coupe menstruelle est la solution la plus populaire car elle est très pratique : elle peut être insérée plus longtemps, elle peut être utilisée en toute sécurité pour le bain et n’est pas visible du costume.

Catégories : Beauté

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avec la participation de: efficientcall.fr