Votre proche est décédé. L’achat d’un cercueil s’impose, mais vous avez du mal à fixer votre choix. Effectivement, ce n’est pas évident. Il faut tenir compte de la réglementation légale. C’est selon les circonstances. Suivez le guide d’achat.

Caractéristiques d’un cercueil

Le choix d’un cercueil n’est pas purement esthétique. Le caractère hermétique est par exemple obligatoire pour une personne ayant trépassé à une maladie contagieuse. Si la dépouille doit être rapatriée et si le transport du corps va durer 4 heures ou plus, l’étanchéité de la caisse est exigée.

Dans la plupart des pays, la loi exige la plaque d’identité à apposer sur le haut du couvercle. D’ailleurs, c’est toujours nécessaire dans le cas d’un rapatriement de corps. Vérifiez aussi l’existence des 4 poignées.

En ce qui concerne l’épaisseur du cercueil, 22 mm est requis pour un transfert de corps de plus de 4 heures, contre 18 mm pour une durée de transport inférieure. La condition sine qua none est que la dépouille ait reçu les soins de conservation adéquats.

Parlons ensuite de l’emblème. Vous avez le choix entre la croix, l’étoile et le croissant. C’est selon la religion du défunt… ou celle adoptée par toute la famille. Les modèles de cercueils les plus « luxueux » sont dotés d’un capitonnage à l’intérieur.

Dans le cas de l’incinération, un cercueil de 18 mm d’épaisseur suffira. La matière est souvent à base de bois, notamment de l’aggloméré de pin ou de peuplier, mais elle peut aussi être tout simplement en carton. Ce dernier modèle n’est certainement pas sobre, parce que le fabricant peut le décorer de motifs fleuris, ou d’un ciel étoilé, ou autre, à la demande. Ces impressions représentent les loisirs ou les penchants du défunt.

Le matériau de fabrication et le prix

Le matériau auquel est fabriqué le cercueil impacte fortement le coût. La fourchette de prix est assez large. Les cercueils en carton ou ceux utilisés pour la crémation sont bon marché. Ils sont fabriqués à l’aide de matériaux ordinaires. Ils sont simples et légers. Les modèles de 18 mm sont souvent faits de bois composé de fibres ou de particules, tandis que les 22 mm sont fabriqués avec du bois massif, noble. Le cercueil en chêne fait partie de ces derniers modèles. Comme le cercueil en orme, ce modèle est destiné à l’enterrement, parce qu’il est assez durable et résiste mieux à l’humidité. Vous pouvez aussi avoir un cercueil en acajou, en noyer ou en hêtre, options comprises. C’est assez onéreux.

Sur quels détails porter l’attention avant de choisir ?

Outre les caractéristiques du cercueil, la matière de fabrication et bien entendu, le coût, portez maintenant votre attention sur le style. Le modèle peut être sobre et épuré, ou orné. Il existe des modèles ouvragés, pourvus de belles moulures. Les versions américaines présentent une ouverture vitrée à travers laquelle on peut voir le visage du défunt.

Le verrou peut être étanche pour certains cercueils. Il est en général vissé. Pour d’autres, la fermeture n’est pas hermétique. Ces modèles permettent de présenter ouvertement le corps et ce sera seulement à l’inhumation qu’ils seront verrouillés.

Touchons deux mots, pour terminer, sur l’étanchéité du cercueil. À ce propos, les compagnies aériennes, lors d’un rapatriement de corps, imposent de strictes conditions. En effet, un cercueil en bois doit comprendre un revêtement intérieur métallique. Un soudage à froid garantira le caractère hermétique de la caisse. On peut aussi interpréter le cercueil hermétique pour rapatriement de corps comme suit :

Il s’agit d’un cercueil métallique, plus précisément en aluminium fin, encastré dans un cercueil en bois. Le cercueil en métal joue alors le rôle d’enveloppe de la dépouille. Il va être camouflé par du capiton

Catégories : Pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec la participation de: efficientcall.fr