L’élevage de bovins et de caprins suppose une grande connaissance des activités à réaliser sur ses troupeaux. Lorsqu’il vient le moment où l’on doit passer par l’écornage, on doit se tenir prêt des éventualités. Or, cette étape peut être aisée si on respecte bien les directives déjà imposées. Mais la réussite se joue surtout dans le choix de l’écorneur. Voici quelques critères à prendre en compte.

La marque

En tant qu’éleveur, on se doit de trouver la bonne marque d’écorneur pour garantir la sécurité de ses troupeaux. Mais ce n’est pas tout ! On recherche sans doute des appareils plus rapides, plus efficaces et même très puissants afin que cette tâche ne soit pas une vraie corvée. Autrement dit, imaginez simplement le nombre de veau que l’on doit écorner en une journée. Ce ne serait pas évident d’attendre que son appareil chauffe pour commencer le processus d’écornage bovins et caprins. Ainsi, il nous faut du rapide et on peut se fier à une marque. Bien entendu, on va devoir trancher, étant donné la diversité des marques qui ne cessent d’envahir le marché. Mais le mieux est de se fier aux marques déjà reconnues dans ce milieu. Choisir un écorneur n’est pas du tout à la portée d’un simple éleveur mais en s’impliquant dans les recherches, on parvient toujours à faire le bon choix.

L’ergonomie

En ergonomie, il faut surtout vérifier si l’écorneur offre un grand confort à la main. Il doit avoir une bonne prise en main afin que l’on puisse accomplir un écornage bovins et caprins sur une dizaine ou plus de veau en une journée. En effet, on doit répéter les mêmes gestes et les mêmes techniques sur tous les veaux et il est donc utile de choisir un appareil ayant une bonne conception ergonomique et maniable également. Mais tout dépend de son choix, du tarif et d’autres facteurs que l’on considère comme essentiel également. Après tout, si on devait écorner des lots de veau, il va falloir utiliser un appareil qui ne génère aucune fatigue à la main et qui offre d’autant plus une appréhension agréable. En d’autres termes, en plus de la marque, on doit aussi vérifier l’ergonomie de l’ecorneur avant l’achat.

Le modèle

Tous les écorneurs ne se ressemblent pas et n’ont pas la même efficacité. C’est pourquoi, il faut s’attarder sur le choix du modèle. Pour les plus novices, il vaut mieux se tourner vers un kit d’écornage bovins et caprins complet incluant la cage de contention. Concernant l’écorneur tout court, on peut affaire avec un appareil fonctionnant à gaz ou un appareil électrique sur secteur ou sur batterie. Dans tous les cas, le temps de chauffe et le temps d’application sont deux critères indispensables et déterminants de la réussite de l’écornage. Un écornage à gaz reste un meilleur choix puisqu’il chauffe en 10 min et garantit une montrée en température rapide. Notons que pour ce processus, on a besoin d’une température entre 600 et 700°C. Si on mise sur un écorneur électrique sur batterie, il n’est efficace que si celle-ci est vraiment pleine.

Catégories : Agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec la participation de: efficientcall.fr