Les factures impayées engendrent souvent des problèmes de trésorerie au sein des entreprises. C’est pourquoi il est primordial pour ces dernières de savoir comment appréhender les mauvais payeurs. Suivre les clients de manière élaborée devrait donc être l’un des premiers réflexes à avoir. Il faut effectivement s’armer contre ceux qui sont considérés comme des mauvais payeurs, étant donné qu’une faillite sur quatre est causée par ce genre de clients. Alors, que faire en présence d’un mauvais payeur ? Ici, la réponse.

Les astuces pour contrer les mauvais payeurs

La première astuce est avant tout de reconnaître un client mauvais payeurs. Pour ce faire, il est plus intelligent de regarder les comptes annuels d’un partenaire potentiel, afin de vous assurer de la santé financière de ce dernier. Vous pouvez également contacter une agence de renseignements commerciaux pour être encore plus efficace.

Verrouillez par ailleurs vos contrats, en sollicitant la présence d’un cabinet d’avocat. Certaines clauses peuvent en effet vous permettre de prévenir les cas impayés, grâce à des mesures fixées. Vous pouvez par exemple mentionner dans la facture : une pénalité de retard, une possibilité de récupérer la marchandise, un frais de recouvrement à payer en cas d’impayé, une annulation automatique du contrat, etc.

Organisez-vous également en interne pour un suivi clients efficace, afin de pouvoir effectuer vos relances de manière opérante. Anticipez en même temps une assurance-crédit, un affacturage ainsi qu’un éventuel rabais commercial pour vous prémunir des impayés.

Les choses à éviter en cas de non-paiement

Si vous constatez un cas d’impayé, il existe de nombreux gestes à avoir, mais également à éviter. Avant de considérer votre client comme étant un mauvais payeur, il est d’abord nécessaire de connaître les raisons de son non-paiement. Cela ne veut pas non plus dire qu’il faut attendre les bras croisés. En effet, il est absolument nécessaire d’agir rapidement, afin d’éviter de perdre votre dû. Vous devez alors contacter le client et lui rappeler qu’il doit envoyer le paiement. Seulement, retenez que les actions à entretenir doivent être réalisées petit à petit, afin de ne pas brusquer le débiteur et le voir s’enfuir. Pour éviter cela, vous pouvez par exemple mettre en place un nouvel échéancier avec possibilité de paiement en plusieurs parties. Dans ce cas, cet accord devra être écrit sur papier et signé par le client pour être sûr qu’il l’honorera.

Enfin, évitez de menacer ou d’harceler votre client. Si ce dernier est honnête, il va certainement vous payer à une autre date. Si c’est par contre le cas contraire qui survient, l’idéal est de procéder à une poursuite judiciaire. N’hésitez donc pas à contacter un professionnel tel qu’un huissier de justice ou un avocat.

Faire appel à une agence de recouvrement

Pour faire plier votre client mauvais payeur, vous pouvez également faire appel à une agence de recouvrement pour vous offrir une aide précieuse dans toutes vos démarches. En effet, ce professionnel peut relancer le client à votre place et rédiger une lettre de mise en demeure. L’agence peut même mener une action en justice, notamment si la situation s’envenime. Recourir à ce genre de service implique notamment de payer une commission de 5 à 20% sur les créances récupérées.

À ce stade, vous aurez à choisir entre une injonction de payer ou une assignation. Le premier choix a comme effet de dissuader les mauvais payeurs sans que vous ayez besoin d’un avocat. L’assignation par contre, consiste à saisir directement le tribunal et à convoquer le débiteur. Dans ce cas, l’assistance d’un avocat est nécessaire.

Catégories : Finances

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avec la participation de: efficientcall.fr