Le système OBD est l’abréviation de On Board Diagnostics. C’est un système qui vérifie tous les capteurs du véhicule et qui aide les garages à diagnostiquer les pannes depuis les années 1980. Mais regardons de plus près à quoi il sert, quelles sont ses caractéristiques et où il se trouve.

Différence entre prise OBD I et OBD II

L’OBD est apparu en Californie en 1988, lorsque le California Air Resources Board a décidé que toutes les voitures à essence devraient être équipées d’un dispositif OBD qui contrôle les limites d’émissions des véhicules. Pour que le conducteur puisse détecter un dysfonctionnement de l’appareil, les fabricants ont été obligés d’incorporer un affichage lumineux pour indiquer les défauts.

En 1996, le système OBD II a été créé, avec des limites d’émission plus strictes. En Europe, l’OBD a été introduit sur la base du système américain OBD II. Depuis 1996, l’OBD II est obligatoire dans toutes les voitures neuves aux États-Unis. Sur la base de cette réglementation américaine, la Directive 98/69EG a été créée en Europe, qui indique l’obligation pour les constructeurs d’avoir une prise OBD II depuis 2000 pour les moteurs à essence, 2003 pour les moteurs diesel, et 2005 pour les camions.

De plus, ce système OBD II vérifie l’état de tous les capteurs susceptibles de produire du CO2 comme par exemple le système d’injection ou l’admission d’air dans le moteur. En cas de problème, le système informe le conducteur en allumant un témoin lumineux.

Outre l’éclairage de secours, il fournit un enregistrement du défaut et de ses causes possibles. C’est là qu’intervient l’aide apportée par le système OBDclick aux ateliers, car pour chaque défaut survenu, un code est attribué. Chaque défaut a une explication et une solution.

Les codes générés suivent la norme SAE J2Q12, un code à 5 chiffres commençant par la lettre Y. Le premier chiffre représente le suivant :

  • P : problème lié à l’électronique du moteur et de la transmission
  • B : problème lié à la carrosserie
  • C : problème lié au châssis
  • U : Non défini

Le deuxième chiffre indique le constructeur responsable de la définition du chiffre :

  • 0 : code SAE commun à toutes les marques
  • 1 : Le constructeur du véhicule

Le troisième chiffre représente une fonction spécifique du véhicule :

  • 0 : système électronique complet
  • 1 et 2 : contrôle d’arrivée l’air et du carburant
  • 3 : système d’allumage
  • 4 : Contrôle auxiliaire des émissions
  • 5 : contrôle de la vitesse et du freinage
  • 6 : calculateur et entrées/sorties
  • 7 : transmission

Les quatrième et cinquième chiffres sont spécifiquement liés à la défaillance du véhicule.

Où se trouve la prise OBD et comment s’y connecter

Bien que, selon le véhicule, la prise OBD puisse changer d’emplacement, elle se trouve généralement au  niveau du conducteur, soit sous le volant, soit dans la boîte à fusibles. D’autres fabricants placent la connexion OBD sur le côté de l’allume cigare ou parfois vers le siège passager.

La connexion des systèmes OBD a évolué de la connexion classique RS-232 à la connexion bluetooth et wifi qui permet de se connecter aux appareils de la voiture comme un ordinateur, une tablette ou un smartphone pour utiliser ce système.

Catégories : Auto Moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec la participation de: efficientcall.fr