Jugé comme l’un des instruments les plus difficiles à maîtriser, le violon n’en reste pas moins l’un des plus beaux. Sa sonorité tour à tour douce et profonde, puis intense et vibrante séduit bon nombre d’apprentis musiciens qui se lancent dans l’apprentissage du violon. Comment réussir à acquérir les bases du violon afin de pouvoir ensuite progresser de façon satisfaisante ?

Le violon demande-t-il des prérequis ?

Certains instruments peuvent s’apprendre à tout âge. En est-il de même pour le violon ? Faut-il montrer une habileté particulière, avoir des connaissances spécifiques avant de débuter le violon ?

Si la motivation et la persévérance peuvent mener loin sur le chemin de l’apprentissage, le violon nécessite tout de même une qualité quasiment indispensable, celle d’avoir une bonne oreille. On ne parle pas là tant de la finesse de l’ouïe, mais de la capacité à pouvoir discerner une note juste d’une fausse.

Vous voulez savoir si vous avez une oreille apte à l’étude du violon ? Faites ce petit test : sur un piano, sur un diapason ou sur une application de solfège, jouez la note LA. Ensuite, reproduisez la note à la voix et vérifiez à l’aide d’un accordeur. Si la note que vous chantez est reconnue comme un LA (ou très proche), c’est que votre oreille est à priori juste.

Jouer du violon demande également une bonne mobilité articulaire dans les doigts. Les très jeunes enfants ou les personnes âgées avec des problèmes de souplesse pourront rencontrer quelques difficultés à positionner leurs mains sur le manche.

La taille de l’auriculaire, un critère pour jouer du violon ?

Les professeurs de violon regardent parfois la taille du petit doigt de leur futur élève. Si l’auriculaire est très court, il sera probablement plus compliqué pour la personne d’atteindre les notes aigues. Cependant, il ne faut pas vous arrêter à un tel constat. Les violonistes célèbres n’ont pas tous des mains d’une taille extraordinaire, ils trouvent simplement des astuces pour pallier leurs limites.

Débuter le violon est difficile : oui, mais comme tout apprentissage

Plusieurs difficultés attendent le violoniste débutant. Les douleurs aux doigts et dans les membres supérieurs sont presque inévitables les premiers temps, mais le corps s’adapte rapidement lorsque la posture est correcte.

Le violon a la réputation d’être très désagréable à écouter pendant la première année d’étude. En fait, l’apprenti violoniste doit trouver l’angle parfait de l’archer sur les cordes et la pression idéale pour que le son soit harmonieux. Cela prend parfois du temps.

Prendre des cours de violon est alors la meilleure solution pour parfaire le geste et progresser plus vite. La patience reste de mise, mais l’aide d’un professeur est salutaire lorsqu’il s’agit d’apprendre une technique. Comme dans n’importe quel apprentissage, il y a des périodes de progression et des paliers de stagnation. L’important est de rester constant dans son travail. Les résultats apparaissent à la hauteur de la régularité de l’élève.

Les moyens efficaces pour progresser en violon

Si vous sentez que votre apprentissage du violon atteint un palier difficile à dépasser, ou si vous voulez progresser plus rapidement, vous pouvez essayer l’un ou l’autre de ces moyens :

– changer de taille de violon, car le son des violons plus grands est plus riche ;

– travailler votre dextérité en-dehors du violon avec des petits exercices ;

– vous intéresser à des styles que vous n’avez pas l’habitude de jouer ;

– prendre des cours de soutien en violon avec un professeur ;

– utiliser une méthode papier ou vidéo afin de travailler certains points en particulier ;

– augmenter la fréquence de vos entrainements ;

– vous fixer des objectifs précis et croissants relatifs au violon.

Catégories : Loisirs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avec la participation de: efficientcall.fr